Nouvelles aides Agefiph à compter du 1er janvier 2013

L'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) adapte ses aides en 2013 avec notamment une aide au maintien dans l'emploi des personnes handicapées en fin de carrière et une nouvelle aide pour les emplois d'avenir.

L'aide au maintien dans l'emploi des personnes handicapées en fin de carrière doit permettre aux seniors handicapés de se maintenir dans l'emploi jusqu'à leur retraite. Accordée uniquement sur prescription des Services d'appui au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés (Sameth), elle est destinée aux salariés de 52 ans au moins, en contrat à durée indéterminée (CDI), pour lesquels le médecin du travail préconise une réduction du temps de travail. L'objectif : permettre à l'employeur de maintenir le salaire. Pour un temps plein, son montant est égal à 4 000 euros par an pour une réduction du temps de travail de 20% à 34% ou à 6 700 euros par an pour une réduction de 35% à 50%. Le temps de travail ne peut être inférieur à un mi-temps. L'aide maximale est calculée pour une durée de 3 ans, mais peut être lissée sur une durée maximale de 5 ans.

L'aide aux emplois d'avenir complète la subvention de l'État.
Pour un temps plein, l'Agefiph versera 40% du Smic la 1ère année soit 6 900 euros et 20% du Smic l'année suivante soit 3 400 euros par jeune handicapé en emploi d'avenir dans le secteur marchand. Pour tous les employeurs éligibles à ses interventions, l'Agefiph financera la formation du jeune handicapé, dès lors que celle-ci est diplômante ou certifiante. Ce financement pourra aller jusqu'à 80% du coût de la formation, en complément du financement de l'employeur, de l'Opca ou de la Région.

L'aide à l'insertion professionnelle (AIP) est également modifiée.
Son montant est porté à 4 000 euros au lieu de 2 000 euros pour un contrat de travail en CDI ou contrat à durée déterminée (CDD) supérieur ou égal à douze mois à temps plein et à 2 000 euros au lieu de 1 000 euros pour un contrat à temps partiel en CDI ou CDD supérieur ou égal à 12 mois d'une durée minimum de 16 heures.
Une AIP de 2 000 euros pour les CDD de 6 à 11 mois à temps plein et de 1 000 euros en cas de temps partiel est créée. Les autres conditions d'attribution de l'AIP sont inchangées.

Source : AEF du 10/01/2013.

Mots-clés: