Egalité professionnelle

L'égalité en Auvergne

Hommes et femmes égaux au travail ? Le route est longue... Car si les avancées en la matière sont notables, il reste encore du chemin avant d'aboutir à cette situation. Cette rubrique présente quelques pistes et outils pratiques en Auvergne.

En 2008, même si certains taux progressent, il reste encore de nombreux domaines où cette égalité n'est pas concrétisée :
- les femmes représentent 47,3% de la population active
- 86,3% des femmes entre 25 et 54 ans travaillent (contre 94,1% des hommes).
- les femmes ont un salaire horaire net moyen de 10,5€ (contre 12,7€ pour les hommes), même si la région figure parmi les régions où les différences de rémunérations sont les plus faibles.

Par ailleurs, l'Auvergne fait état d'un certain particularisme. En effet, fin 2007, 53% des demandeurs d'emploi auvergnats étaient des femmes (51% en France). Au contraire, en 2009, 32,4% des entreprises créées l'ont été par des femmes (29% en France).

D'autres données
- Regards sur la parité en Auvergne (2012 - Insee Auvergne Repères n°30)
- La parité à petits pas en Auvergne (2009 - Insee)

L'égalité en entreprise

L'égalité professionnelle au travail n'est pas encore acquise. Pourtant, des outils existent pour tendre vers cet objectif.

Le contrat pour la mixité des emplois et l'égalité professionnelle permet de financer des actions de formation et d'adaptation au poste de travail dans des métiers majoritairement occupés par les hommes. Consultez le site Internet du Ministère du travail sur ce contrat pour la mixité

Mettre en oeuvre l'égalité

Favoriser l'égalité ou être pénalisé
Les entreprises de plus de 50 salariés ont l'obligation de mettre en oeuvre des actions visant l'égalité professionnelle au sein de leur structure. A défaut, elles sont sanctionnées financièrement.

Parmi elles, existe chaque année celle de produire un Rapport de situation comparée des conditions générales d'emploi et de formation des femmes et des hommes (ou RSC).

Autre obligation, négocier un accord collectif ou un plan d'action présentant des objectifs chiffrés dans au moins 3 domaines d'actions pour les entreprises de moins de 300 salariés et 4 au-delà de 300. La rémunération étant un domaine d'action obligatoire.

Des ressources pour mettre en oeuvre
- www.ega-pro.fr (proposé par l'Etat et les partenaires sociaux)
- "Emploi au féminin" (Régions Job)
- "Egalité professionnelle Hommes-Femmes : des clés pour agir" (CNFPT)
- Vidéos sur l'égalité homme/femme (MEDEF)
 

Des dispositifs d'adhésion volontaire

Charte de la parentalité en entreprise
Elle a été créée pour inciter les entreprises à proposer aux salariés un environnement adapté aux responsabilités familiales. Elle est aujourd'hui signée par plus de 350 entreprises et associations. Téléchargez la Charte de la parentalité (.pdf).

Le label Egalité Professionnelle
Il s'adresse aux entreprises qui souhaitent s'engager durablement dans une démarche en faveur de l'égalité. L'AFAQ-AFNOR propose une page de présentation du label Egalité professionnelle

L'entreprenariat au féminin

L'Etat a mis en place des dossiers de fond de garantie à l'initiative des femmes (FGIF). Ce fonds permet aux femmes d'obtenir un emprunt bancaire avant la création même de l'entreprise sans mettre en œuvre de caution personnelle. La garantie couvre des prêts bancaires, des besoins en fonds de roulement, ou des investissements. La Délégation Régionale ou Départementale aux Droits des Femmes et à l'Egalité ou France Active sauront vous renseigner sur le FGIF.

L'Europe et l'égalité professionnelle

Depuis de nombreuses années, des actions sont engagées en Europe en faveur de l'égalité professionnelle. Retour sur quelques réalisations.

Dans le Traité de Rome de 1957 figurait déjà l'obligation d'assurer un traitement égal entre les hommes et les femmes dans le domaine de l'emploi. Aujourd'hui, l'action de l'Union européenne vise, à :
- encourager l'emploi indépendant et la création d'entreprises par des femmes ;
- évaluer les droits des travailleurs en matière de congés pour raisons familiales ;
- évaluer les progrès réalisés par les États Membres en ce qui concerne les structures d'accueil des enfants ;
- soutenir l'égalité en matière d'immigration et d'intégration des migrants.

Les Etats membres visent désormais 75% de taux d'emploi des femmes au travers de la stratégie Europe 2020 (2010).

Un institut européen pour l'égalité

Pour favoriser la mise en place de ces politiques, l'Union Européenne s'est dotée en 2007 d'un outil : l'Institut européen pour l'égalité. Il apporte un appui technique aux Etats membres et aux institutions dans leurs actions pour promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes. Consultez le site de l'institut européen de l'égalité.



Un premier label international

GEES (Gender Equality European standard) est le premier label international sur l'égalité professionnelle entre les Femmes et les Hommes. Le label a été créé afin de disposer d'un outil de pilotage européen en faveur de l'égalité professionnelle et de valoriser leur engagement. Il atteste qu'une entreprise a mis en place une politique et des outils en faveur de cette égalité. Consultez la page consacré au Gender Equality European standard.

 

Dernière modification le 23/01/2014 à 15:02